Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
JVM jeux video manga

JVM jeux video manga

salut mon blog sera en deux partie sur les jeux vidéo et manga on vous réservera une surprise pour ce qui aiment les mangas

STEEP : LE VENT DE FRAÎCHEUR DE L'E3 2016, C'ÉTAIT LUI ! VOICI NOS IMPRESSIONS

STEEP : LE VENT DE FRAÎCHEUR DE L'E3 2016, C'ÉTAIT LUI ! VOICI NOS IMPRESSIONS

Gardé sous le sceau du secret le plus absolu jusqu’à la conférence Ubisoft la semaine dernière, Steep est venu clôturer en grande pompe l’évènement de l’éditeur français. Développé par Ubisoft Annecy, plus connu pour ses différents modes multijoueurs comme ceux de Splinter Cell (Pandora Tomorrow, Chaos Theory, Double Agent) ou d’Assassin’s Creed (Brotherhood, Revelations, 3, Black Flag), Steep est un jeu qui invite le joueur en plein cœur du massif du Mont Blanc pour prendre part à diverses activités freeride. Véritable surprise de cette conférence, le titre marque aussi le retour en grâce des jeux de glisse, genre assez délaissé depuis qu’Electronic Arts a fermé son studio EA BIG, mettant un terme à la série SSX. On s’est donc précipité sur le stand tenu par Ubisoft à l’occasion de l’E3 2016, afin de pouvoir approcher ce nouveau projet. Découvrez sans plus attendre nos impressions après une demi-heure de gameplay manette en mains.

Pour faire un bon jeu de freeride, la base est de disposer d’un terrain de jeu conséquent, histoire que le joueur ait ce sentiment de liberté, qui donne des ailes mieux qu’une boisson gazeuse blindée de sucre. Siala dans SNOW, Big Mountain dans SSX, et désormais le Massif du Mont Blanc dans Steep. Car oui, en bon locaux, les développeurs d’Ubisoft Annecy ont décidé de modéliser les reliefs qui se dressent à quelques kilomètres de chez eux à peine. Evidemment, il ne s’agit pas d’un laser-scan, ni même d’une reproduction à l’identique, mais l’aspect général est là avec le Mont Blanc, l’Aiguille Verte, le Cervin ou encore le Mont Rose, conférant à l’open world du jeu une taille impressionnante. On va donc pouvoir longuement profiter des vallées françaises, italiennes et suisses qui composent le paysage du coin, ce qui garantit de nombreuses heures de jeu, et surtout ce sentiment d’être libre et de pouvoir faire ce que l’on veut. D’ailleurs, cette liberté, rien ne vient la mettre en défaut puisque Steep n’est pas du genre à s’embarrasser du moindre carcan comme un scénario, ou même des objectifs concrets. On fait ce qu’on veut, et c’est très bien comme ça.

STEEP BY STEEP

Du coup, l’objectif du jeu est basé sur l’exploration, puisqu’à force d’arpenter le massif, on va pouvoir débloquer de nouveaux points de spawn un peu partout dans la montagne. Ces derniers sont scriptés et il faudra donc tous les découvrir pour pouvoir avoir accès facilement à l’intégralité de la montagne. Pourquoi tout découvrir ? C’est simple, afin de partager vos trouvailles avec vos amis, le jeu met le paquet sur le social en laissant les joueurs avoir le choix de créer des challenges et autres activités. Vous trouvez une énorme barre rocheuse sur laquelle vous envoyez un mythique triple Rodeo 1440 ? En deux pressions sur les boutons de la manette, vous pourrez défier vos amis à faire mieux au même endroit. Ce système est valable pour toutes les disciplines disponibles, et rien ne limite le nombre ou l’endroit choisi pour créer un challenge. Concrètement, le joueur dispose de cinq manières d’arpenter la montagne, qui sont accessibles via un système de roue permettant de changer de discipline à la volée du moment que vous êtes à l’arrêt. Le snowboard et le ski tout d’abord, qui offrent une excellente maniabilité avec un gameplay qui se rapproche assez fortement de celui de la série SKATE. On va ainsi sauter avec les grosses gâchettes, et utiliser les boutons de tranche pour déterminer le bras qui va venir réaliser le grab, avant du jouer du stick droit pour passer du Crail au Seatbelt en passant par le Mute et l’Indy. L’autre bouton de tranche permettant les Melon, Stalefish et autre Rocket Air. Du très simple, et surtout très intuitif, surtout qu’une fois sur la rampe, il suffit de pencher le stick directionnel dans la direction souhaitée pour envoyer toutes les rotations. Une fois retombé sur le sol, on contrôle son rider avec les deux sticks, le gauche en latéral pour la direction, et en longitudinal pour l’inclinaison du personnage. Inclinez le stick vers l’avant et votre personnage se penche vers la piste, tirez-le et il se redressera. Avec le stick droit, on va pouvoir gérer les appuis, et ainsi maîtriser avec précision les dérapages, qu’on soit en snowboard ou en ski.

DES SENSATIONS PURES ?

Si jamais ces activités trop terre-à-terre vous lassent, on vous conseillera le Wingsuit qui permet de planer depuis n’importe quelle arête permettant un base jump correct. On marche vers le rebord et notre personnage plonge automatiquement dans le vide, déployant ses bras et écartant les jambes pour augmenter la prise au vent. Une fois dans les airs, on se dirige au stick gauche en latéral, tandis qu’on fait varier la vitesse – et donc la perte d’altitude – en penchant ou en le tirant. Le stick droit sert désormais à éviter les rochers puisque lorsqu’on s’en sert, notre base-jumper donne de violents coups de reins. La maniabilité est là aussi excellente, puisqu’on peut facilement coller au relief au point de faire des traces dans la neige avec le bout des pieds. Pour ceux qui préfèrent prendre de la hauteur, et s’adonner à quelque chose de moins excité, Ubisoft nous propose le parapente. Un moyen très pratique d’aller dénicher les fameux spawn points cachés un peu partout dans la montagne. Il suffit de se faire porter par les courants ascendants en frôlant les parois, ou de trouver un puissant courant thermique naissant au-dessus d’une dalle de roche bien exposée sur l’adret pour planer pendant des heures et des heures.

Enfin, si vous êtes zen et proche de la nature, il suffit de sélectionner le milieu de la roue de sélection des sports pour passer en mode randonnée. On pourra alors arpenter à pied l’intégralité du massif afin d’atteindre les spots les plus inaccessibles, ou pour remonter au sommet depuis la vallée pour les puristes du freeride. Comme dans tout bon jeu de sport, Steep dispose d’un maximum de licences pour le matériel et on a repéré des ailes de parapente GoPro, des skis de chez Salomon, et les excellentes planches de chez Jones Snowboards (une Mountain Twin pour les connaisseurs). Le casting est également de qualité au niveau des voix off avec Kevin Rolland pour le ski, Sammy Luebke pour le snowboard, Luke Aikins pour le wingsuit et Horacio Llorens pour le parapente. Comme vous pouvez vous en douter à ce stade, on a été vraiment emballés par Steep et son approche à la cool du freeride, le tout dans le superbe cadre du massif du Mont Blanc. Il ne reste plus qu’à attendre patiemment la date de sortie fixée au mois de décembre 2016 sur PC, PS4 et Xbox One. Steep trouvera sans problème sa place au pied du sapin, à fortiori si vous devez passer les fêtes loin des pis

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article